OUVERTURE:

Dans le texte de Misha Glenny tiré de son ouvrage "Mc Mafia Enquête au coeur de la criminalité internationale" le journaliste s'interroge sur la face cachée de l'économie mondiale et les liens entre les activités illicites ( drogues, trafic d'êtres humains, d'armes, prostitution, pillage de matières premières ). Selon lui, la poussée spectaculaire du crime organisé ces dernières années n'est pas le fruit de la mondialisation proprement dite mais d'un manque de régulation des marchés mondiaux, notamment dans le domaine financier. Il pointe également dans le cas de la drogue, le rôle du marché, c'est à dire de l'offre et de la demande.
De nouveaux marchés de la drogue se sont developpés dans certaines régions à mesure que la mondialisation culturelle a rendu universel la connaissance des plaisirs offerts par les narcotiques. Cette diffusion est possible grâce aux routards, à internet, a la multiplication des routes commerciales nouvelles et incontrôlées à travers le monde...
Résultat, l'approvisionnement et la concurrence se sont accrus sur le marché, ce qui a pour conséquence de faire baisser les prix et donc augmenter la demande virtuelle. La mondialisation culturelle ne transmet malheureusement pas que des produits légaux.